Alla francesca - Discantus - Brigitte Lesne

Nova sonet harmonia

Concert pour le 8e centenaire de la fondation de l’ordre des dominicains / Ensemble Discantus, 6 chanteuses

Plain chant dominicain, polyphonies du 13e siècle et chansons à la Vierge du Rosarius.

Ensemble Discantus
Chant et cloches à main : Christel Boiron, Hélène Decarpignies, Lucie Jolivet, Brigitte Lesne, Caroline Magalhaes, Catherine Sergent
Brigitte Lesne / direction musicale, conception du programme
Avec le concours de : Marie Noël Colette (musicologue)

En 1206, Dominique de Guzmán fonde une communauté féminine dans le hameau de Prouilhe, près de Carcassonne, autour d'une chapelle dédiée à Notre-Dame. C’est à Prouilhe que, de 1206 à 1217, il dispense régulièrement son enseignement avant de fonder l’Ordre des Frères Prêcheurs et d’envoyer ses disciples parcourir le monde.
En 1217, l’Ordre s’installe à Paris, dans le haut de la rue Saint-Jacques (d’où leur nom de jacobins) : tout proches de la cathédrale et de l’université, ils se retrouvent alors au cœur de ce Paris bouillonnant de création musicale et de vie intellectuelle.
Après sa canonisation en 1234, la fête de Saint-Dominique est très vite intégrée au calendrier de l’Ordre et de nouveaux chants sont composés en son honneur. De magnifiques manuscrits, notamment issus de couvents de dominicaines, nous permettent de faire revivre ce répertoire de plain-chant.
Bien qu'il n'existe pas de grand recueil de polyphonies noté à cette époque et associé à l’Ordre, de nombreux témoignages se font écho de la pratique de chants à plusieurs voix, comme les fragments préservés du manuscrit de Wimpfen – couvent dominicain de la vallée du Neckar en Allemagne –, ainsi que les nombreux exemples musicaux donnés par le grand théoricien dominicain Jérôme de Moravie, dans son traité De musica (fin 13e siècle).
Enfin, le culte tout particulier voué à la Vierge Marie, dans un élan de ferveur et de piété populaire, se manifeste dans les chansons du Rosarius, recueil de sermons, miracles et chansons en langue d'oïl, copié par un frère Prêcheur pour le couvent des dominicaines de Poissy, au début du 14e siècle.
Alternant plain-chant, polyphonies vocales et chansons à la Vierge, ce concert propose ainsi une évocation sonore du premier siècle de la vie de l’Ordre, en accordant une place privilégiée aux moniales dominicaines : Vous ne savez que me fist Jhesus-Crist, li miens amis, quand Jacobine me fist par grant amour…

Création été 2016 à l'occasion du jubilé / 8e centenaire de l'ordre des frères prêcheurs
Entendu en concert : festival Toulouse l'été, festival Voix et route romane (Alsace)
Enregistrement septembre 2017 > Parution printemps 2018 chez Bayard Musique
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31